Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - dellamorte

Pages: [1] 2 3 ... 17
1
Présentation des membres / Re : [59] Wouffo
« le: 29 octobre 2019 à 21:55:40 »
Bienvenu

2
Présentation des membres / Re : (22) marco
« le: 29 octobre 2019 à 21:55:03 »
Bienvenu

3
Présentation des membres / Re : [33]Gilel
« le: 17 octobre 2019 à 08:21:47 »
bienvenu

4
Présentation des membres / Re : [91] Aegnor
« le: 10 octobre 2019 à 17:25:45 »
Bienvenu

5
Petites annonces / Re : Gros lot Malifaux
« le: 18 septembre 2019 à 21:33:37 »
mp envoyé

6
Background / Re : Euripides
« le: 18 septembre 2019 à 21:23:47 »
merci beaucoup

7
Background / Euripides
« le: 18 septembre 2019 à 07:06:57 »
Quelqu'un aurait le background  de lui et de sa team ?

8
Background / Re : le passé de Malifaux
« le: 16 août 2019 à 22:17:47 »
Merci pour les bisous de Gremlins.

Voilà j'ai fini avec l'historique je crois. Je pense que je vais m'attaquer un peu plus à la géographie de Malifaux et aux Gremlins dont je cerne encore mal l'implication et le rôle dans tout ça mais avant quelques jours de vacance.

9
Background / Re : le passé de Malifaux
« le: 16 août 2019 à 22:15:39 »
Le présent (1907 après J.-C.)

   L'année en cours est 1907. Le peuple de Malifaux vit dans l'incertitude, pour des événements de part et d'autre de sa frontière. Les brèches ont ébranlé les fondations des deux mondes. Sur Terre, l'Homme Brûlant dérive lentement à travers le ciel, semant le chaos et la folie dans son sillage. Des cultes se sont développé autour de la mystérieuse entité tous essayant de comprendre ce que l'entité de flamme en forme d'homme dans le ciel pourrait signifier. De loin le culte le plus actif est né dans les incendies de Londres mais des groupes similaires semblent apparaître partout où il y a des gens
qui l’ont vu. Quelques-uns possèdent même de la magie assez puissant pour puiser dans l'énergie de l’home brûlant et ouvrir leurs propres portails.

   Les créatures marines qui ont été relâchées dans l'océan pendant la bataille de Londres ont commencé à se répandre de l'autre côté dans l'océan terrestre, et des rapports d'attaques contre les bateaux de pêche, militaires et de plaisance sont à la hausse. Pour l'instant, ils se limitent à l'Atlantique, mais les chiffres de ce qu'on appelle "la horde baragouinante" augmentent de jour en jour.

   La Guilde a perdu le contrôle de la Terre, et bien qu’elle s'efforcent de s'accrocher à n'importe quel pouvoir, les nations les plus grandes et les plus puissantes ont déjà commencé à s'éloigner de leur emprise. L'Angleterre et l'Abyssinie ont déjà rassemblé leurs armées et se sont emparés des terres les plus proches, ostensiblement afin de les protéger de l'influence des monstres qui ont été lâchés sur eux.

   Les rébellions sont devenues courantes en Inde et malgré l'augmentation des restrictions et de la brutalité des massacres, les Trois Royaumes sont au bord de retrouver leur indépendance. La Russie et l'Empire Ottoman ont tous les deux exigé plus de pierres d’âme de la Guilde, et dans son désespoir d'empêcher les deux nations de suivre la voie tracée par les traces de l'Angleterre, la Guilde a acquiescé à ces demandes. De l'autre côté de l'océan, les sénateurs Américain débattent des avantages qu'il y aurait à rester au sein de la Guilde là où avant une telle discussion aurait été un suicide politique, et le gouvernement mexicain essaye désespérément de lutter contre les monstres apparus lors du tremblement de terre de San Francisco.

   Pour une fois, les choses semblent aller mieux à Malifaux qu’elles ne le sont sur Terre. La Guilde a conservé son contrôle de la ville, ne serait-ce qu'à peine, et celui d'Ironsides qui en tant que Président de l'Union a vu que l'organisation recentre ses efforts sur les droits des mineurs et s'éloigne de ses grandes ambitions politiques.
   Les Résurrectionnistes ont été sévèrement entravés, car beaucoup d'entre eux ont été assassinés par l'attaque de l'année dernière où afin d'absorber leurs morts-vivants dans sa propre mafia. Des fragments de l'esprit de la tombe restent à l'intérieur de Malifaux, cependant, chuchotant dans l'esprit des nécromanciens potentiels et leur offrant le tutorat dans la magie noire.

   Les Arcanistes ont intensifié leurs attaques de l'année précédente, et l'organisation semble
être passé d'un syndicat du crime à un groupe terroriste. Anasalea Kaeris, une diabolique et puissante pyromancienne, s'est taillé une place parmi les affiches de recherches de la Guilde en tant que leader souvent à la tête de ces attaques, dont un grand nombre impliquent des incendies criminels et des destructions injustifiées. Ce qu'elle espère accomplir avec ces attaques ou si, en effet, elle a un but au-delà de la terreur est inconnue.

   Pire encore, il y a des rapports d'un homme aux larges chapeau encore une fois se déplaçant dans l'obscurité des ruelles des bidonvilles, ses lèvres appuyées contre un pipeau qui joue une mélodie envoûtante. Dans son sillage il laisse des cadavres mâchés par des rats qui portent des plaies et des pustules qui rappellent la peste mortelle de Piper.

10
Background / Re : le passé de Malifaux
« le: 16 août 2019 à 22:15:09 »
Blâme et punition

   Tandis que les nations de la Terre luttaient pour réagir à l'apparition de l'homme brûlant et au carnage et a la folie laissée dans son sillage, la Guilde de Malifaux s’est trouvé sans chef de file. Les différentes Divisions Spéciales ont immédiatement commencé à poursuivre leurs propres ambitions, mais la plus ambitieuse était de loin la Division Elite qui accusait publiquement le Dr Ramos et le M&SU d'avoir assassiner le gouverneur général. Toute personne ayant une adhésion syndicale a été regroupée et placée dans de grands enclos dans l'Enclave des Guildes, où ils attendaient leur jour au tribunal.... et l'inévitable flots de trahison et de complot qui ont rempli la salle d'audience de l'Assemblée et les branches de l'Arbre Suspendues avec des cadavres qui se balancent.

   Les Résurrectionnistes ont profité de ce manque de leadership en lançant une attaque contre l’enclave de la Guilde. La horde des morts-vivants s'est rassemblée dans l'est de la ville et poussé vers l'ouest, et tout ceux qui est tombé sous la vague des morts-vivants était rapidement réanimé par le maître nécromancien derrière l'agression. Les maréchaux de la mort ont tenté d'émousser l'avance des morts-vivants du mieux qu'ils le pouvaient, mais il était clair que le temps travaillait contre eux.

   Un allié inattendu est arrivé sous la forme du dix tonnerres, qui a attaqué le flanc sud de l'armée des morts-vivants quand les lignes de la Guilde commencèrent à s'effondrer. L'assaut soudain a laissé une ouverture que les maréchaux de la mort ont exploité, et quand la bataille a commencé à tourner le nécromancien s'enfuit, laissant ses zombies à l'ennemi et à la miséricorde de la Guilde. La ville avait été sauvée du destin de devenir un empire des morts, comme elle l'avait fait cent ans auparavant, mais la bataille avait réclamé de nombreuses vies et laissé de petits paquets de morts-vivants cachés dans l'ombre des zones civilisées.

   Alors que la menace des morts-vivants commençait à s'estomper de la mémoire récente, un prospecteur est retourné à la ville avec des rumeurs d'anciennes ruines de Jamais-Nés qu'il aurait
avait trouvé au fin fond des Badlands. Normalement, cela n'aurait pas suscité beaucoup de surprises des ruines ont été dispersées à travers tout Malifaux et la ville elle-même entrait techniquement dans cette catégorie  mais quand le prospecteur a commencé à décrire sa découverte il est devenu clair qu'il était tombé sur quelque chose d'important.

   Les rumeurs se répandirent rapidement, et bientôt les érudits de la ville ont déterré leurs anciennes cartes et traductions et annoncé que les ruines avaient été mentionnées dans le plus obscur des textes de Jamais-nés et qu’elles avaient un nom : Nythera. Des dizaines de mercenaires et de groupes voyagèrent dans les ruines, intrigués par les rumeurs d'une grande et puissante arme qui avait été scellée dans les ruines. Les Jamais-nés ont fait ce qu’ils pouvaient pour éloigner ces humains curieux de la prison de Titania, mais deux groupes y sont parvenus grâce à un nombre et une puissance de feu supérieurs : le Culte de Décembre et un groupe de mercenaires le corps libre hautement qualifié des Freikorps. Ils cherchaient l'arme puissante qui avait été scellé dans les ruines pour les uns, tandis que Rasputina et le culte de Décembre ne souhaitait que renforcer la magie emprisonnant Titania. Au fur et à mesure que les deux groupes se battaient un troisième groupe de mercenaires a réussi à s'emparer du pouvoir en se glissant devant eux et en ouvrant les ruines libérant Titania de son emprisonnement de plusieurs millénaires et en forçant à la fois le Culte et les Freikorps à fuir.

   Bien que désorienté en raison des nombreux changements qui s'était abattu sur son monde, Titania pouvait sentir les esprits des Tyrans actifs se déplaçant dans les ombres. Elle a essayé d'unir les Jamais-nés dispersés sous sa bannière, mais elle a trouvé de la résistance à cette idée, car les Jamais-nés se souvenaient encore des histoires de "la reine sanglante". La quasi-ascension du Gouverneur général avait effrayé de nombreuses personnes et plus d'une poignée d'entre eux se sont montrés désireux d'y participer et de plier le genou devant la reine des morts-vivants, en sacrifiant
leur liberté pour l'espoir que Titania les sauverait d'une autre apocalypse.

   Au milieu de l'année, le nouveau gouverneur-général Franco Marlow est arrivé à Malifaux et a commencé à rétablir l'ordre. L'un de ses premiers actes fut de pardonner la rebéllion du Dr Ramos et mettre fin aux procès de la M&SU, qu'il attribuait à des "éléments voyous" de la Guilde. Une enquête interne (et un certain nombre d'exécutions) ont suivi, et la Guilde a versé des réparations aux familles de ceux qui ont été exécutés. Cela a grandement contribué à alléger la charge des tensions entre les deux organisations, principalement parce que le nouveau président du syndicat, Toni Ironsides, a été surpris de constater que la Guilde admettait sa faute dans cette situation.

11
Background / Re : le passé de Malifaux
« le: 16 août 2019 à 22:14:52 »
Fondations émiettées (1906 ap. J.-C.)

   Lors de l'événement de 1902, le gouverneur général est devenu un Avatar dans son manoir. La manifestation a été balayée sous le tapis et toutes les personnes qui ont assisté à la transformation ont été exécutés, gardant le reste de la Guilde dans l'ignorance de ses nouveaux
pouvoirs. Avec l'aide de son secrétaire, Lucius Mattheson, un Jamais-Né se faisant passer pour un humain, le gouverneur général s'est lancée dans un long et ardu processus pour dépasser les limites de son Avatar et devenir un vrai tyran.

   Les plans du gouverneur ont atteint l'étape finale du processus à la fin de l'hiver et au début du printemps, alors qu'il voyageait d'un endroit à l'autre pour l'attribution des titres et des plaques.
qui renforçait son droit à la domination par le biais de la symbolique des représentations du pouvoir. Dans la ville de Sunbeam, cependant, le gouverneur général a été confronté à de graves difficultés et de la résistance du M&SU, qui était à son tour manipulé par les Dix Tonnerres, qui avaient deviné
les plans du gouverneur pour l'ascension des années plus tôt.

   Au cours des manifestations, le gouverneur général a été pris dans une bataille avec Mei Feng, un membre de l'Union et des dix tonnerres, au cours de laquelles les deux combattants ont manifesté leurs Avatars. Ni l'un ni l'autre des combattants n'était capable de remporter une victoire décisive sur l'autre, mais l'affrontement a suffi à convaincre le gouverneur-général qu'il ne pouvait plus se permettre de perdre son temps. Il retourna à Malifaux et commença le rituel qui le transformerait en Tyran.

   Les plans du gouverneur, cependant, ont été déformés par les éléments de trahison suivants : Un des hommes sur qui il avait compté pour rassembler les différentes reliques obscures qui lui prêteraient le pouvoir dont il avait besoin pour le rituel était secrètement un agent des dix tonnerres et cet homme a échangé une relique magique contre quelques os qui venaient de l'époque des restes physiques d'un tyran. Quand le gouverneur-général a essayé de puiser dans le pouvoir de la relique il n'était pas préparé à la quantité d'énergie contenue dans les os, et son rituel d'ascension parti en vrille hors de son contrôle.

   Sentant l'explosion soudaine d'énergie éthérique, la Tyran Cherufe, enterré dans l'âme de Sonnia Criid, a vu sa chance et a tenté l'ascension elle aussi . Comme deux allumettes allumées à côté l’une de l'autre, les essences des deux Tyrans ont fusionnées alors que le rituel atteignait son apogée catastrophique.
   
L'Homme Brûlant

   Cherufe et le Tyran nouvellement formé qui avait était le Gouverneur générale ont fusionné avec le gouverneur général en quelque chose de plus puissant que l'un ou l'autre. Le manoir du gouverneur a explosé autour de la nouvelle manifestation alors qu'il s'envolait dans l'espace et à travers l'espace et les dimensions, sa puissance incontrôlée faisant rage tout autour d'elle. Dans une tentative désespérée de s'accrocher aux dernier vestiges de ce qu'il avait été, l'entité a voyager dans le temps jusqu'à ce que le gouverneur-général commença d'abord à s'élever au-delà de son état d'Avatar : Le 10 avril 1906, le jour de son combat avec Mei Feng.

   L'entité, qui sera connue sous le nom de l'Homme Brûlant, apparu dans le ciel de la Terre, en haut de San Francisco. La puissance de l'entité a déformé l'espace autour d'elle, conduisant à la folie ceux qui sont sensibles à son influence (y compris de nombreux prisonniers à l'intérieur de la citadelle d'Alcatraz) . Le 18 avril, l'ensemble des activités de l'Homme Brûlant a été interprété comme un terrible tremblement de terre qui a frappé San Francisco, dévastant la ville.

   Pire encore, la présence de l'Homme Brûlant a affaiblie les barrières entre les mondes, permettant aux monstres de Malifaux de traverser vers la Terre pour traquer les flammes dans les ruines de la ville et se nourrirent des survivants. Tout au long du chaos, l'Homme Brûlant a dérivé
au-dessus du monde, son visage s'est tordu dans un cri silencieux permanent. Au cours des mois qui ont suivi, il est apparu partout dans le monde, dérivant parfois lentement dans le ciel comme un héraut de malheur, d'autres fois apparaissant simplement sans avertissement. Quand il est passé sur la Nouvelle-Zélande, la présence de tant d'énergie magique réveilla l'Horomatangi endormi. Sa lente
combustion dans le ciel du nord du Canada a forcé les Amérindiens d'en dessous - ceux dont les
ancêtres s'étaient accouplés avec Neverborn - à tomber dans l'agonie comme leur héritage Malifaxien s’affirma violemment, éveillant les capacités de métamorphose des formes qui avait été enterré dans leur sang pendant des générations.

   Les dégâts les plus importants se sont produits au début du mois de juin. La présence du Burning Man au-dessus de Londres a causé des portails qui s'ouvrent tout autour d'elle, reliant la ville de la Terre et les profondeurs de l'océan de Malifaux. D'innombrables tonnes d'eau de mer se sont déversées dans la ville, apportant avec elle de des monstruosités. Beaucoup de ces monstres sont morts sur le coup mais certains ont su s'adapter à la vie en surface ou s'enfuir dans l'océan pour frayer et se multiplier.

12
Background / Re : le passé de Malifaux
« le: 15 août 2019 à 22:58:36 »
Prise glissante (1905 ap. J.-C.)

   Au début de la nouvelle année, le gouverneur général a mis fin à la loi martiale à Malifaux et a levé l'immunité de la Guilde sur les restrictions aux déplacements. L'annonce a provoqué beaucoup d'excitation à travers la Terre, et le Département des relations publiques de la Guilde a annoncé la création d'un nouveau plans d'établissement qui promettaient plusieurs acres de terre à tous les colons qui étaient prêts à travailler. Le prix du marché noir des pierres d’âme a chuté de façon spectaculaire, et les nations de la Terre poussèrent un soupir collectif de soulagement de savoir que la Guilde s'était solidifiée dans son contrôle de Malifaux.

   Malheureusement, les possessions de la Guilde sur Terre avaient commencé à leur échapper. La Guilde s'appuyait un peu trop sur les troupes anglaises pour faire respecter la loi et sa présence en Inde et dans les Trois Royaumes, et, maintenant que le roi Édouard VII avait rappelé ces soldats en Angleterre, la Guilde a été forcée d'étendre ses activités et ses minces troupes pour contenir les deux régions. L'Inde a été la première à se rebeller, et bien que les rebelles aient été rapidement écrasés par les soldats entraînés de la Guilde et ses constructions pneumatiques, le fait que les choses soient allées aussi loin était suffisant pour mettre le doute dans l'esprit des autres dirigeants du monde.

   Bientôt, la Russie et l'Empire ottoman commencèrent à s'éloigner de la Guilde. Soudain, les dirigeants de ces nations tenaient des réunions qui n'impliquaient pas de représentants de la Guilde, et leurs chargement de pierres d’âme émis par la Guilde ont commencé à "disparaître" avec une alarmante fréquence. Pendant ce temps, les tensions entre la Guilde et les gens des Trois Royaumes ont continué d'augmenter jusqu'à ce que, finalement, les paysans et les ouvriers opprimés se souleve en rébellion. Dirigé par un mystérieux homme masqué connu uniquement sous le nom de "Boxeur", le peuple des Trois Royaumes s’est battus contre la Guilde et ce qu'ils percevaient comme étant la destruction de leurs valeurs traditionnelles par des "puissances occidentales".

   La Guilde a tenté de riposter contre le régime révolutionnaires, mais le Boxer avait l'appui de l'armée des dix tonnerres, qui a profité de l'augmentation de l'activité de leur pays d'origine pour recruter des personnes ayant les compétences et les talents dont ils avaient besoin pour atteindre leurs objectifs à Malifaux. Essentiellement, les Dix Tonnerres ont parié sur la sécurité de leur pays natal dans le monde entier afin d'améliorer leur influence sur Malifaux.

Oblitération

   Pendant que les problèmes de la Guilde sur Terre occupaient une grande partie de leur temps, un autre Tyran avait commencé à s'agiter à Malifaux. Une femme du nom de Tara Blake a trouvé l'entrée à la prison du tyran Oblitération, qui avait été pris au piège dans un royaume intemporel fabriqué à partir de son propre esprit. Tara a passé l'équivalent de milliers d'années au sein du royaume, en restant sain d'esprit comme d'autres, attirés dans la prison d'Obliteration, ont succombé à la folie.

   En arrivant au centre de la prison, Oblitération a contacté Tara et lui a demandé de le libérer de son enfermement. En retour, le Tyran promit de faire de Tara son héraut dans le monde, en lui donnant un pouvoir dont les mortels n'avaient jamais rêvé. Tara a accepté l'offre et s'est retirée de la prison pour apprendre que quelques instants seulement était passé à Malifaux. Malheureusement pour elle, une tireuse d'élite de la guilde avait également été attiré à la prison et dans sa colère d'avoir perdu le prix qu'elle cherchait, elle a tiré dans le cœur de Tara, la tuant. Pendant son temps en prison, cependant, Tara s'était liée d'amitié avec un ami nécromancien qui cherchait aussi le pouvoir d'Oblitération, et ce nécromancien a ramené Tara à la vie en tant que mort-vivant sensible et avec son libre-arbitre.

   Sa mort a été une leçon d'humilité, mais elle a enseigné à Tara les avantages de la subtilité. Comme Décembre et Peste, Oblitération voulait s'élever vers la divinité, mais contrairement à ses pairs, il était prêt à adopter une approche plus subtile comme plan. Travaillant discrètement par le biais d'intermédiaires, Tara a commencé à recruter d'autres personnes pour sa cause, distribuant des bribes d'information sur le pouvoir d'Oblitération afin de faire progresser le pouvoir du Tyran vers des buts cachés.

13
Background / Re : le passé de Malifaux
« le: 15 août 2019 à 22:57:55 »
Se déplaçant lentement pour ne pas éveiller les soupçons, l'Assemblée de la famille Katanaka a commencé à déplacer son peuple à travers la deuxième brèche, ce qui leur permit de s’infiltrer lentement dans Malifaux à l'insu de la Guilde. En quelques mois seulement, ils étaient devenus assez fort pour commencer à combattre les autres gangs de rue pour leur territoire.

   Les gangs de rue du Petit Empire s'appuyaient sur la variété des cultures et des traditions mystiques afin de faire respecter leur volonté sur le district, mais la famille Katanaka avait accès à des ressources bien au-delà de tout ce que les autres gangs pourraient avoir. Se faisant appeler les "Dix Tonnerres" pour déguiser leurs vraies origines, les Katanaka commencèrent à attaquer agressivement et à étendre leur influence sur Malifaux. Les gangs sont tombés avant qu'on ne leur donne une seule occasion de se battre et se sont vu proposer de rejoindre l’organisation. Ceux qui
ont accepté l'offre et qui ont fait preuve de respect à l'égard de leurs supérieurs se sont vus accorder des lieux d'influence au sein de la branche à Malifaux du syndicat du crime. Ceux qui ont refusé ont vu leurs corps être pendus dans les rues comme un avertissement pour les autres.

   Une fois qu'ils ont obtenu suffisamment de terres, le daimyo de la famille et Oyabun des Dix Tonnerres, Baojun Katanaka, a rejoint sa fille à Malifaux pour superviser la construction de la maison de commerce Katanaka. La structure a servi de base d'opérations dans la ville de Malifaux, et, en utilisant le système de négoce de la maison comme couverture, les Dix Tonnerres ont apporté de la nourriture et de l'eau. par le biais de leur brèche cachée et l’ont donné librement au peuple du Petit Royaume.
   Au fur et à mesure les Dix Tonnerres ont étendu leur territoire et une plus grande partie du Petit Royaume tombait sous leur contrôle. Cela n'a pas seulement mis un terme aux constantes querelles entre les gangs de rue, mais aussi aidé à la consolidation d'une grande partie des vices du quartier sous un même toit. Le petit royaume avait toujours été un havre de paix pour des joueurs, des prostituées et des marchandises illicites, mais maintenant les gardes des dix tonnerres se tenait à l'extérieur des bordels et des salles de jeux de hasard et ramassé l'argent tous les soirs.

   La Guilde s'inquiétait au sujet de l'expansion agressive des Dix Tonnerres, mais le petit royaume était assez loin de leurs base pour que l'on puisse le voir des quartiers "civilisés" de la ville ce qui faisait qu'ils étaient généralement ignoré. La Garde de la Guilde a cessé de patrouiller le secteur et bientôt, ils se sont retrouvés avec un quartier de manière tacite: tant que la Guilde laissée le Petit Royaume à ses propres moyens les Dix Tonnerres s'assureraient que le district ne causé aucun problème à la ville.

   Cependant, à l'insu de la Guilde, l’Oyabun était beaucoup plus ambitieux que le contrôle d'un simple district. Baojun Katanaka ne voulait rien de moins que de mettre tout Malifaux sous son contrôle, et les rapports de sa fille lui avaient fourni beaucoup d'informations sur les diverses autres factions en lice pour le pouvoir dans la ville. Travaillant subtilement, il a semé son propre peuple dans leurs rangs et s’est mis à soudoyer et faire chanter tous ceux qui semblaient susceptibles de subir du chantage et de telles tactiques.

   Il y a eu des faux pas en cours de route. Le plus remarquable a été le recrutement de Shenlong, un puissant combattant et le chef religieux tibétain qui a fourni le syndicat du crime avec une petite armée de moines et de Sohei en échange du passage par la brèche. Mais à l'insu des Dix Tonnerres, Shenlong était simplement le dernier hôte du Dragon, qui était plus qu'heureux d'utiliser l'organisation comme moyens de retourner dans son Malifaux natal. À la fin de 1904, les Dix Tonnerres étaient devenus une grande puissance à part entière, avec des volets de sa puissance se frayant un chemin à travers le cœur de toutes les factions et organisations majeures de Malifaux.

14
Background / Re : le passé de Malifaux
« le: 15 août 2019 à 22:57:25 »
Rationnement et contrebande

   La déclaration de la loi martiale par le gouverneur général a rendu la vie difficile à ceux qui étaient piégés à Malifaux. La Guilde a institué des programmes de rationnement dans la ville, mais les rations étaient notoirement petites et insipides. Des résidents débrouillards ont fait fortune en faisant bouillir l'eau de la rivière et en la revendant à d'autres, les chasseurs et les trappeurs facturaient des prix élevés pour la viande fraîche qu'ils ont pu ramener à la ville.

   Certains résidents de la ville ont choisi d'abandonner Malifaux en faveur d'établissements nordiques tels que Ridley ou des petites villes minières. Ces colonies ont profité de leur situation rurale, car la chasse et l'agriculture ot été en mesure de compléter les maigres rations envoyé vers le nord par la Guilde. Tandis que beaucoup de gens luttaient pour simplement survivre sous la loi martiale, les contrebandiers de la ville furent bientôt prospère. Le prix des biens de consommation courant à Malifaux avait augmenté de façon significative, et tout le monde voulait quelque chose que la Guilde a refusé de leur donner. Viande et alcool étaient une priorité, et beaucoup de contrebandiers se sont tourné vers la population indigène Gremlin pour leur fournir du porc frais et de l’alcool de contrebande.

   Les Arcanistes ont fait beaucoup d'argent sur le compte des pierres d'âme qu'ils ont ramenées clandestinement par la brèche pendant ce temps, car les nations de la Terre avaient commencé de suspecter que la même tragédie que celle qui a clôturé la première brèche était sur le point de frapper la seconde et qu’elle était sur le point de s'effondrer se démènenant pour stocker autant d'objets magiques et de pierres précieuses que possible. La foi que la Guilde pourrait maintenir l'ordre à Malifaux avait commencé à décliner, et certains comme l'Angleterre ont profité de cette opportunité afin de déclarer leur indépendance à l'égard de l'organisation tyranique.

La montée des dix tonnerres

   Le désespoir et le manque de ressources causés par les politiques de la Guilde étaient particulièrement brutales pour ceux qui vivaient dans les bidonvilles. Parfois, la Guilde n'avait plus de nourriture avant que les agents de rationnement n'atteignent les bidonvilles périphériques, ce qui a laissé les habitants de ces quartiers affamés et forcés de trouver de la nourriture partout où ils le pouvaient. D'autres districts tels que le petit royaume, qui était devenu un havre de paix pour les
les immigrants asiatiques de la ville ont été délibérément ignorés par une poignée d'agents de rationnement racistes.

   Le peuple du Petit Royaume a été forcé de se tourner vers les gangs de rue du quartier pour leur nourriture. Ces gangs ont acquis beaucoup de pouvoir dans un très grand nombre de pays sur une courte période de temps, et bientôt ils s'étaient développés de manière assez grande pour forcer les personnes dont ils avaient la charge à payer l'argent de la protection pour éviter les passages à tabac, les enlèvements et pire encore. Des bagarres entre gangs rivaux ont éclaté tous les quelques jours, et peu d'entre eux se sont retrouvés sans bien des dommages ou des pertes civiles. C'est dans ce jardin de chaos et de violence que les dix tonnerres sont apparus.

   Plusieurs générations plus tôt au Japon, la famille des Katanaka avait été déshonorée par leur
utilisation d'assassins et de ninjas. Plutôt que de tenter de racheter leur nom, ils se sont résignés et se sont constitué un vaste réseau criminel qui couvrait toute la largeur des Trois Royaumes. Au cours de leurs activités, les Katanaka ont découvert un portail stable vers Malifaux : une deuxième brèche entre les deux mondes qui reliaient la Chine et les montagnes au nord de Malifaux. Réalisant l'opportunité d'un tel portail, le daimyo de la famille Katanaka avait envoyé sa fille, Misaki Katanaka, à travers le système dimensionnel pour ouvrir la voie à l'arrivée de sa famille. Quand la nouvelle du décret de la Guilde concernant la loi martiale atteint Misaki elle a envoyé un message à sa famille pour l'informer que leur heure était venue.

15
Background / Re : le passé de Malifaux
« le: 15 août 2019 à 22:56:37 »
Loi martiale (1903 - 1904 ap. J.-C.)

   Avec la défaite de la peste, la peste du joueur de flûte a diminué en puissance, bien qu'elle ait continué à se propager à travers les innombrables rats de Malifaux. Les bidonvilles de la ville étaient les plus pauvres du pays, les plus touchés, et ceux qui cherchent à échapper à la maladie l'ont transporté à leurs insu de la ville dans beaucoup d'autres pays et des villes environnantes. Après que la première ait été découverte à Ridley, la plaque tournante de l'épidémie, la ville ferma ses voies ferrées et barra ses portes. L'infection s'est propagée davantage dans le Nord de l'Ontario.

   Bien que cette manœuvre désespérée ait probablement sauvé les vies de milliers de mineurs dans toute la région, elle a également tarie le flot de pierres d’âme du nord de l'Angleterre qui provenait des mines de la ville. Les mines ont continué à creuser les pierres du sol, mais les trains ne partaient pas de Ridley pour récupérer les cargaisons. Après les deux premières semaines, la Guilde a autorisé le transport par voie terrestre des stocks croissants de pierres d’âme, mais le niveau des prix des joyaux magiques se sont avérés être trop élevés. Des cargaisons entières ont été perdues à cause des bandits, des voleurs et des gardes corrompus, de même que des dangers typiques de la nature sauvage des Malifaux.

   Même les Gremlins normalement lointains ont été secoués par les suites de l’Événement. La Cage Rouge était tombée sur les terres de la famille LeBlanc, tuant des milliers de Gremlins et laissant un cratère profond dans sa veillée funèbre. Pire encore, des hordes d'êtres jusqu'alors inconnus, des morts-vivants mécaniques commencèrent bientôt à ramper en dehors des cavernes souterraines creusées par l'impact, forçant les LeBlancs et les LaCroix tout proche à une bataille désespérée pour survivre.

   Les morts-vivants mécaniques n'étaient pas les seules horreurs déclenchées par la chute de la Cage Rouge, cependant. La Tyrante Cherufe avait été emprisonné dans la Cage Rouge, et elle s'est échappé dans ces tunnels souterrains, brûlant un chemin derrière elle alors qu'elle cherchait sa route vers Sonnia Criid, la chef des chasseurs de sorcières de la Guilde Le Tyran s'est lié à l'âme de Criid et, puisant dans son talent inné de flamme magique, s'est mis en route pour embrasser Malifaux. Heureusement, le commandant en second de Criid, Samael Hopkins, était capable de lier les pouvoirs de Criid (et donc ceux de l'Assemblée des Tyran) derrière l'un des masques amortisseurs magiques qu'ils avaient l'habitude d’utiliser pour capturer des sorcières.

   La possession de Sonnia par Cherufe était terrifiante. L'influence du Tyran avait déjà fait des progrès significatifs et des dommages à la ville. Pendant la bataille pour l'âme de la chasseuse de sorcières, Cherufe, avait apporté du magma dans le manteau de la planète, empoisonnant la nappe phréatique locale et la production d'une grande partie de l'eau potable de la ville de Malifaux qu’elle avait rendu non potable.

   Lorsque ça a était combiné à des rapports sur des personnes et des animaux normalement dociles partout dans Malifaux en train de devenir sauvages et de se régaler sur la chair de leurs éleveurs humains (le résultat de manipulation magique de la chair perpétrée par un groupe
de sympathisants Arcanistes qui s'appelaient eux-mêmes l'Ordre de la Chimère) il n'était pas difficile de comprendre pourquoi la Guilde se sentait comme si elle perdait rapidement le contrôle des Malifaux. Les rues étaient constamment le lieu de batailles entre les différentes factions de la ville - la Guilde a croisé le fer avec les Arcaniste, Résurrectionnistes, et mercenaires sur un rythme quotidien et les leaders les plus forts de ces groupes à l'heure actuelle possédaient la capacité de devenir de puissants Avatars à qui ni les balles, ni les sorts ne semblaient être capable de faire du mal.

   La goutte d'eau qui a fait déborder le vase a été le désastre de la ligne de Sourbreak. La Guilde utilisait une série d'aircars -  de petits zeppelins guidés par un système de tyroliennes – afin de redéployer rapidement des gardes ou de faire traverser des gens importants ou des ressources à travers la ville. Dans la nuit du désastre de la ligne Sourbreak, trois des plus puissantes de toutes les voitures aériennes ont convergées vers le même endroit en même temps, résultant en une terrible explosion qui a incendié le ciel nocturne et mis hors d'état de fonctionner les conduites principales pour le reste de l'année.

   À la suite de ces catastrophes, le gouverneu général  a déclaré la ville de Malifaux sous la loi martiale. Toutes entrées et sorties de la ville étaient interdites, à l'exception de celles qui étaient jugées essentielles aux activités de la Guilde (ce qui incluait principalement l'importation de fournitures de la Guilde et l'exportation de pierres d’âme). De plus, un couvre-feu obligatoire a été mis en place l'année suivante signant la fin de la peste et la restauration du contrôle de la Guilde sur la ville. Les restrictions imposées aux nouveaux arrivants ont été assouplies, principalement en raison de la nécessité de compléter la population de Malifaux qui avait fortement diminué, et peu à peu, de nouveaux résidents ont commencé à remplir les rues comme une paix précaire descendit sur la ville.

Pages: [1] 2 3 ... 17