Auteur Sujet: Fluf de TTB  (Lu 4296 fois)

Hors ligne dellamorte

  • Membre A.G.
  • Amateur de Pierrâme
  • *****
  • Messages: 223
    • Voir le profil
Fluf de TTB
« le: 28 novembre 2017 à 12:12:29 »
Bonjours, adaptant Malifaux en jeu de rôle pour une version de Gurps maison je suis en train de traduire doucement tout le fluf des bouquins.

C'est libre de droit et peut être publié ou partager ici ?

ça intéresserait du monde que je le partage? Sachant que vu mon piètre niveau d'anglais c'est plus de la reformulation que du mots pour mots.

Hors ligne belial

  • Minion
  • **
  • Messages: 61
    • Voir le profil
Re : Fluf de TTB
« Réponse #1 le: 28 novembre 2017 à 13:56:00 »
Je suis presque sur que ce n'est pas libre de droit mais comme il y a pas de VF pour le jdr je pense que tu peut le faire partager.

Après je pense que les grand gourous de ce forum te donneront une réponse plus exacte.

Et je t'avoue que je suis intéressé par ta traduction même si c'est pas du mot pour mot car l'anglais c'est pas mon ami ^^.

Bon courage pour la traduction

Hors ligne dellamorte

  • Membre A.G.
  • Amateur de Pierrâme
  • *****
  • Messages: 223
    • Voir le profil
Re : Fluf de TTB
« Réponse #2 le: 28 novembre 2017 à 14:34:42 »
Je vais attendre l'aval des grands gourous alors 😉

Hors ligne dellamorte

  • Membre A.G.
  • Amateur de Pierrâme
  • *****
  • Messages: 223
    • Voir le profil
Re : Fluf de TTB
« Réponse #3 le: 29 novembre 2017 à 09:24:23 »
Début de ce que je propose :

   La première entrée dans la brèche est toujours la plus spectaculaire.
   J'ai moi-même vu ce spectacle fascinant de près, mais seulement après avoir été dans la ville pendant un certain temps. De l'intérieur du train, il n'y a pas de moyens clairs de voir la faille approchant. Il y a simplement une lueur étrange,
glissant inexorablement de plus en plus près, puis un éclair aveuglant quand vous passez
   Le passage du coté Terrestre à l’autre coté de la Brèche est palpable. Vous pouvez le sentir immédiatement, dans les airs, dans vos os, au cœur même de votre être. C'est une conscience qui se fane lentement, pour la plupart. Pour certains, cependant, il y a un sentiment inébranlable que quelque chose au plus profond de leurs âmes a été attisée. Un pouvoir, en quelque sorte, a été éveillé, et leurs destins irrévocablement modifiés.
   Comme j’écris cette missive finale, cette introduction à ma vie de travail, je suis assis, captif dans une cellule, condamné à mourir. Mon crime (bien que, dans l'intérêt de la divulgation la plus complète, je suis forcé d'admettre que ce n'était pas mon seul crime) était la connaissance et la poursuite de celle-ci, et mes ravisseurs ont toutes les intentions de me refuser les fruits de mon long travail.
   La connaissance vient avec un prix, disent-ils, mais elle détient aussi sa part de pouvoir. Si tout se passe comme prévu, ce tome fera son chemin en dehors de ces murs et mes paroles, au moins, vivront après ma vie. Si vous lisez ceci, je me balade maintenant avec Jack Daw. C'est mon dernier espoir que ce document se rende à vous, cher lecteur, afin que la vérité soit mise à nu et que ma mort n'était pas vaine. Peut-être les leçons que j'ai apprises vous serviront  un peu mieux que ce qu'elles m'ont servies.
   Je suis le Dr Emmanuel Harris et voici mon histoire. Mais ce n'est pas juste mon histoire ...

Hors ligne dellamorte

  • Membre A.G.
  • Amateur de Pierrâme
  • *****
  • Messages: 223
    • Voir le profil
Re : Fluf de TTB
« Réponse #4 le: 29 novembre 2017 à 19:14:07 »
UNE BRÈVE HISTOIRE DE MALIFAUX
   Je crois qu'il vaut mieux commencer par le commencement.
   La ville et ses environs ont une histoire longue et étalée avant même l'arrivée du premier humain. Une histoire, je regrette de le dire que je ne connaît que partiellement.
   Avant la venue de l'homme, ce monde était habité par deux races, un groupement de dieux plus ou moins grands. Ils ont vécu dans la paix, pour un temps, mais les grands dieux sont devenus décadents et tyrannique, et les dieux mineurs leurs ont déclarés la guerre. Certaines sources affirment qu'ils se sont affrontés seulement quinze jours. D'autres disent que leurs conflit a fait rage pendant des siècles. Certains disent que ce sont les plus grands dieux qui ont fait la guerre
entre eux, et que leurs frères inférieurs on étaient décimé comme une pensée après coup.
   Quelle que soit sa cause, c'était une apocalypse d'une échelle inimaginable. Le ciel était de glace et de feu, et la peste, la mort, et la folie ont envahies les rues. L'ensemble de ce monde étrange s'est déchiré, et, à la fin, il ne resta plus que Malifaux, un testament sinistre et silencieux de leurs luttes titanesques.
   Ce n’est qu’après un temps inconnus que plus tard que l'homme est arrivé.

L'arrivée de l'homme 1787 (1 P.F.)
   Quelle est la véracité de ces histoires sur l’origine de Malifaux nous est inconnue, mais une chose est certaine; quand les humains ont fait leurs premiers pas dans la ville de Malifaux, ils ont trouvé ses rues pavées et les bâtiments vides. La première incursion de l'homme dans ce nouveau monde a été accompagné par le silence, et c'était cette étrange métropole silencieuse qu'ils ont découvert, exploré, et, finalement, on commencé à se tuer les uns les autres.

L'OUVERTURE DE LA VIOLATION
   Le flux de magie sur Terre avait, pendant des siècles, diminué lentement. Si autrefois, magiciens et maîtres de l'occultisme avaient exercés un pouvoir phénoménal, les exploits surnaturels des jours passés avaient lentement reculés perdu dans l'étoffe du mythe et des légendes.    Même le plus simple des sortilèges était bien au-delà de la portée de tous même les plus qualifiés praticiens des arts arcaniques. De nombreux érudits de cette époque doutait de l'existence même du surnaturel, croyant que les grands contes d'une époque révolue n’étaient rien que des histoires fantastiques et des fabrications pures.
   La vérité, cependant, était que les grandes sociétés anciennes des mages et des maîtres de l'arcane étaient très réels, mais qu'ils avaient perdu tout sauf les derniers vestiges de leur pouvoir.
   Les derniers descendants de ces cabales mystiques se sont rencontrés en secret, et
avec leurs sagacités combinées ont formés une alliance. Un grand appel a été envoyé sur la Terre à  tout ceux à qui ils restaient  un brin de magie.
   De tous les coins de la Terre et de tout le horizons ils sont venu, les derniers de leur genre. Sages barbus de la Steppes sibériennes, sorcières des jungles les plus profondes d’Afrique, prestidigitateurs parisiens à lunettes, stoïque Bharatan gurus, des anciens gitans tzigane et des vizirs
des déserts arides du Proche-Orient, tous avec ce dernier soupçon d'étincelle arcanique en eux, tous on convergé pour un dernier gambit désespéré; un rituel pour assurer que le pouvoir magique n'était pas perdu pour toujours.
   Ils disent que la cérémonie qui a ouvert la brèche était exténuante au-delà de l'imaginable. Pendant un jour et une nuit, les pratiquants rassemblés ont déversé leurs dernières énergies arcanique restantes. Certains ont été emportés, et ont péris de la tension de celui-ci, tandis que d'autres ont volontairement renoncé à l'essence même de leur vie dans un acte final de
sacrifice désespéré. Ça a dû être extraordinaire ; les plus grands détenteurs d'éther du moment, en cercle, chantant des mots primitifs du pouvoir et canalisant leurs volontés par le biais d'ancien geste arcanique, brûlant stoïquement à travers les derniers vestiges de l'énergie occulte du monde.
   La déchirure initiale était très faible, une légère déchirure qui pendait dans l'air pendant un simple moment. Beaucoup de survivants dans l'assemblé ont du avoir haleté dans la crainte, leurs yeux se posant dessus avec une exaltation larmoyante.
   Enfin, le succès! Ces quelques fiers avaient sauvé leur magie bien-aimée d'une fin ignoble.
   Ce sentiment de triomphe devait être de courte durée. Avec une fissure forte et assourdissante et un son retentissant dans un grand bruit de tonnerre, la faille déchirée passa d'une minuscule larme à sa pleine et terrible gloire. Les énergies éthérées déchaînées étaient une catastrophe non atténuée.
   La ville qui entourait le site rituel était Earthside (même moi je n'ose pas prononcer son ancien nom) fût complètement et instantanément décimé. L'onde de choc massive de l'ouverture de la Brèche a provoquée l'effondrement des plus grands bâtiments au sol tandis que les plus petites structures ont été déchirées de leurs bases mêmes, leurs débris projetés dans les airs comme les jouets d'un enfant. Comme si cette dévastation physique ne suffisait pas, la poussée d'éther semée la mort dans son sillage, la force de vie des habitants de la ville leurs étant arrachée.
   L'endroit a été réduit en un seul instant en rien d’autre que ruines, folie et cadavres. Je ne sais pas si notre monde a jamais vu autant de perte en si peu de temps, que ce soit avant ou depuis.
   Les premiers moments après l'ouverture de la Brèche durent sûrement avoir été une panique aveugle. Alors qu’il n’y avait plus rien autour d’eux, la dévastation silencieuse, la zone autour de la Brèche était remplie de cris d'agonie et de gémissements plaintifs de deuil. Les cadavres jonchaient le sol dans divers états de flétrissement et de décomposition. Un voile de cendre était accroché lourdement dans l'air. Il y avait ces étreintes rompues, ces tympans percés, les yeux ensanglantés ou ceux berçant leurs membres ruinés, d'autres tenant doucement des compatriotes morts.
   Quelques-uns ont regardé les yeux creux ou, marmonnant, bercés d’avant et en arrière et se serrant eux-mêmes, dépouillé de leur santé mentale ainsi que de leur pouvoir magique. D'autres encore debout, bouche béante, regardant la dévastation autour d'eux dans l'horreur stupide.
   Les quelques chanceux qui se tenaient devant la Brèche avec leurs vies et pouvoirs intacts, cependant, ont vu que leurs magies, aptitudes et capacités avaient augmenté de façon exponentielle, des pouvoirs inimaginables nouvellement acquis couraient à travers leurs veines. Des exploits de manipulation éthérique qui auraient, durant l'âge des légendes, probablement fait d’eux des archimages nombreux proche de la fin de leurs durées de vie étaient soudainement à leur meilleur forme.
   Les mages, les illusionnistes et les chamanes les plus puissants que le monde avait jamais vu avaient était assemblés, et avaient était le résultat de l'événement magique le plus incroyable qui fût jamais témoigné dans toute l'histoire humaine.
   Les survivants avaient réclamé leur prix, bien que le paiement fût lourd en effet.

Hors ligne dellamorte

  • Membre A.G.
  • Amateur de Pierrâme
  • *****
  • Messages: 223
    • Voir le profil
Re : Fluf de TTB
« Réponse #5 le: 29 novembre 2017 à 19:15:46 »
Dites moi si je continue ou pas  ;)

J'ai fini l'historique donc je peux en mettre bien plus  :P
« Dernière modification: 30 novembre 2017 à 00:36:20 par Darkvernon »

cedwfox

  • Invité
Re : Fluf de TTB
« Réponse #6 le: 29 novembre 2017 à 19:49:02 »
On supprimera si ca pose probleme ;)

Hors ligne krhaor

  • Membre A.G.
  • Maître
  • *****
  • Messages: 635
    • Voir le profil
Re : Fluf de TTB
« Réponse #7 le: 29 novembre 2017 à 20:23:22 »
Citation
Je vais attendre l'aval des grands gourous alors
Citation
On supprimera si ca pose probleme
Bon, Ced, on peut donc officiellement te renommer Skippy ? ^^
« Dernière modification: 29 novembre 2017 à 20:25:15 par krhaor »

Hors ligne dellamorte

  • Membre A.G.
  • Amateur de Pierrâme
  • *****
  • Messages: 223
    • Voir le profil
Re : Fluf de TTB
« Réponse #8 le: 29 novembre 2017 à 21:42:14 »
LES PREMIERS PAS
   Un vent froid soufflait à travers le portail chatoyant, et avec lui flottait une puanteur charnelle primordiale.
   Entourant la brèche se tenaient les plus grands détenteurs de pouvoir de leurs époques, et ils le savaient. Alors que certains de cette auguste conglomérat étaient associés ou alliés, et tandis qu'il y avait parmi ce nombre quelques-uns qui pouvaient même s’appeler amis, la plupart des personnes présentes étaient complètement étrangères les unes aux autres.
   Le rituel ne s’étaient pas déroulé comme prévu. C'était rapidement devenu évident que la magie n'avait pas fait son retour sur la Terre, mais qu'une porte avait été ouverte vers ailleur. Au lieu
d'agir en tant que sauveurs de l'humanité, ce groupe avait été en partie responsable de son abattage par inadvertance. Les récriminations amères étaient rapide à suivre dans le sillage du carnage et de la folie, mais si il y avait un architecte sombre qui avait prévu ce tour des événements, il ne s'est pas révélé. C'était tout à fait possible, il est probable qu'il était parmi les morts.
   L'histoire n'enregistra pas le nom de cette âme courageuse qui a été le premier à tester la brèche, nous ne savons pas son (ou elle, je suppose) destin, mais ce que cet explorateur inconnu a découvert doit avoir été à la fois fascinant, stupéfiant, et complètement terrifiant.
   Juste au-delà du portail s'étendait une ville silencieuse; une ville de ruines, une sombre métropole capiteuse avec la puanteur de la mort et de la magie.
   Ces premiers jours ont rapidement sombré dans le chaos.

DANS UN NOUVEAU MONDE
   Une fois qu’il a été prouvé qu’il était sûr d'entrer dans la brèche, les survivants ont rapidement franchi son seuil. La curiosité, il me semble, a été un bon compagnon  de l'Arcaniste depuis des temps immémoriaux, et aucun d'entre eux n'était équipé à ce moment-là pour ne pas tenir compte de l'appel de sa sirène.
   Tout a commencé innocemment, avec les sorciers et leurs alliés d'abord pour se repérer, puis explorer les vestiges de la ville. Pour leur défense, les richesses qu'ils ont trouvées doivent avoir été
étonnantes. Vieux tomes et artefacts, disent-ils, jonché le sol dans ces premiers jours, et voûtes vierges et  laboratoires antiques étaient ouverts pour le pillage.
   Qui est-ce qui a frappé le premier coup est un autre détail perdu maintenant par le temps. Peut-être était-ce un désaccord sur la possession d'une petite babiole, un livre poussiéreux ou une
épée patinée. Peut être que c'était une insulte offensante, une sorte de malentendu culturel ou une simple allégation mal placée. Quelle que soit la raison, ne c'était pas écoulé un journée entière après l'ouverture de la Brèche que le meurtre était revenu dans les rues de Malifaux.
   Ce premier soupçon de conflit a déclenché une conflagration. L'illusion de la paix avait été brisée. Les magiciens, saisi par la peur et la cupidité, en guerre les uns avec les autres, et des duels arcaniques se déroulaient dans les rues et dans le ciel. Ils ont lancé des boules de feu, des lances de glace, des éclairs, et la substance pure de l'éther. L’ami s'est tourné vers l’ami et les rivaux amers devinrent des alliés désespérés. Tellement de gens qui avaient survécu au chaos et à la destruction à l'ouverture de la Brèche ont succombé à la furie rouge, la panique folle, ou l'avarice froide de leurs semblables.
   Ah, avoir été témoin de ces grandes batailles! La gloire et la tragédie de tout cela!
   Pendant quinze jours, ils se sont mutilés. Comme les combats ont augmenté devenant toujours plus féroces, les mages restants ont commencé, lentement,  à former des groupes dans des cabales opposées (bien qu'une poignée, prétendirent ils, fuirent à travers le portail vers la Terre ou dans le monde sauvage de l’autre coté de la Brèche, pour ne jamais être vu ou entendu de nouveau).
   Lorsque ce clash vicieux a finalement cessé, une faction a tenu la suprématie claire. Ils ont exécuté ou subjugué leurs ennemis, et lié ceux qui restaient à d'anciens serments. Un conseil
a été formé par les vainqueurs. Les chartes, les traités et les règles rapidement formulé.
   La vieille ville s'était enfin trouvée un nouveau maître.

Hors ligne dellamorte

  • Membre A.G.
  • Amateur de Pierrâme
  • *****
  • Messages: 223
    • Voir le profil
Re : Fluf de TTB
« Réponse #9 le: 29 novembre 2017 à 21:43:04 »
PREMIÈRES EXPLORATION
   Dans toutes leurs querelles cruelles, les mages n'avaient pas trouvé le moindre indice de vie dans la ville, sauf ce qu'ils avaient apporté avec eux.
   Le nouveau Conseil a été rapide et diligent dans la solidification secrète de ses exploitations.
Une véritable armée de mercenaires a été créée pour assurer que la barrière été défendue contre la possibilité d’influence extérieure ou d’agression étrangère. Des petits groupes d’explorateurs ont été enrôlés pour commencer à enquêter sur la vieille ville et ses arrière-pays, et les académiciens et archéologues réputés ont été embauchés pour commencer à démêler la ville de pléthore d'énigmes, d'anciens mystères et de sombres secrets.
   Comme ça ne devrait surprendre personne, surtout compte tenu de la nature de l'arrivée au pouvoir du Conseil, ils ont embauché leurs agents avec grand secret. Certains disent qu'ils propageaient des histoires de peste et la quarantaine dans toute la zone de la Terre autour de la
Violation. D'autres chuchotent qu'ils ont adopté un grand rituel pour couvrir d’un linceul la Brèche et la ville en ruines qui l’entourait l’occultant de l'esprit des hommes, et que ceux qui sont morts à l'ouverture de la Brèche ont été effacée collectivement de la mémoire de l'humanité. Cela semble tiré par les cheveux, je le sais, mais nous n’avons aucune idée de la véritable étendue de la puissance de ces premiers praticiens, et des informations fiables sur la ville du Earthside sont notoirement difficile à trouver (bien que je suppose que cela puisse être mieux attribué à la diligence de la part de la guilde, plutôt que par des moyens mystiques).
   L'une des premières percées a été la découverte d'un grand dépôt de livres laissés par les précédents habitants de la ville. La bibliothèque de Duer, comme on l'appellera plus tard (d’après l'explorateur qui a déterré pour la première fois ses salles sacrées), était un réseau de voûtes et de tours débordant de connaissances étranges. Une équipe de chercheurs et des excavatrices ont travaillées autour de l'horloge pendant des mois, compensant les piles effondrées et scrutant diligemment la mystérieuse langue de ceux qui avaient construit ce miraculeux lieu de mauvais augure.
   Au même moment, le Conseil a envoyé des équipes d'explorateurs cataloguer la ville et ses environs. Tandis que les mages pouvaient sentir une grande source de puissance éthérique dans
ce nouvel endroit, ils ne trouvaient aucun moyen de la toucher, et les réserves initiales de magie recueillies à partir du cataclysme de la violation durent sûrement commencer à diminuer.
   Les travailleurs volontaires se sont mis à solidifier la brèche.
   Sans aucun soutien magique, la porte commençait à scintiller et frissonner erratiquement après chaque passage.
   Il y en avait au sein du Conseil qui croyaient que la faille était dangereusement instable, et une théorie populaire qui fût développée parmi les savants était que trop de passage en trop peu de temps ferait se sceller la chose sur elle-même (ou, pire, se rompre plus loin).
   Les équipes d'exploration que le Conseil a envoyé ont trouvées un monde à la fois étrangement familier et bizarrement étranger. Dans le ciel, quand la nuit est descendue sur la ville, il y a eu des lunes jumelles et des constellations inconnues, et pendant la journée un soleil alien a flambé au-dessus d’elles.
   Dans la ville elle-même, ces premiers courageux explorateurs ont découvert un méli-mélo enchanteur d’architecture terrestre. Allant de l'élégant pot-pourri au patchwork cauchemardesque, les bâtiments et les rues sont apparues pour tout le monde comme étant une collection des plus belles réalisations structurelles de l'humanité. Pour citer le Dr. Ferris Lhavago, lors de l'introduction à son chef-d'œuvre, Sa Majesté Sombre, Un catalogue complet et intégral des merveilles de Malifaux (Une perspective architecturale):
      "C'était comme si toutes les grandes capitales de l'histoire avait été empilé et mélangé par les dieux -arcs gothiques avant les villas palladiennes, les minarets de Lahore à côté de flèches Italiennes, des cheminées en briques brutes des usines de l’Empire sur colonnades de marbre, et les portes à colonnes des Trois Royaumes gardant les maisons de maître coloniales. "
   Les merveilles, cependant, n'étaient pas que là pour finir. Sous la ville proprement dite,se trouvées  un réseau entier de chambres d'égout, conduits, cavernes, canaux, grottes, et catacombes. Les histoires parlent de pionniers qui brandissant leurs flammes allumaient des grottes souterraines à l'échelle démesurées plongées dans les ténèbres depuis des âges inconnus, des aventuriers intrépides découvrant des cryptes antédiluviennes remplies à raz-bord avec de scintillants
trésors inimaginables, et d’éclaireur imprudents descendant au fond des labyrinthes sombres et tordus et des passages jusqu'à inévitablement, se retrouvés perdu pour toujours.
   Et au loin, au-delà de ses murs, s'étendent les étrange région sauvage. Tout d'abord, principalement au nord et au sud de la ville, des miles d'un désert sec, foudroyant, une étendue apparemment sans fin de poussière stérile et teintée de rouge qui s'étend aussi loin que l'œil pourrait le concevoir. Cette région inhospitalière a été baptisé, les Badlands.
   Plus près des frontières Est et Ouest de la ville empiétaient un ensemble de marécages grouillant de toutes sortes de vignes et créatures. Ce no-man's-land plein de tourbières était
nommé par ces premiers explorateurs le Bayou.
    Enfin, dans le lointain des étendues sauvages, une gamme majestueuse et déchiquetée de montagnes enneigées, chargées de blizzard,  percées le ciel.

Hors ligne dellamorte

  • Membre A.G.
  • Amateur de Pierrâme
  • *****
  • Messages: 223
    • Voir le profil
Re : Fluf de TTB
« Réponse #10 le: 29 novembre 2017 à 21:43:52 »
DÉCOUVERTES INATTENDUES
   Après des mois de travail acharné, les sages à visage sombre et savants qui s'étaient mis à déchiffrer les signes et les sigils de la ville avaient finalement fait une percée lexicographique. C'était le Dr Arthur Duer lui-même, avec le professeur Mondragoné du très vanté
Institut Voynich, qui ont finalement craqué ce code cryptique.
   Alors que beaucoup de tomes plus compliqués étaient dans une forme plus élevée de la langue locale, et prendrait probablement des années de plus à déchiffrer, les volumes moindres et le système de signalisation simple utilisé dans la ville était maintenant maîtrisé.
   Avec cette première recherche, ces hommes ont débloqué l'un des secrets les plus vénérables de la ville antique. Malifaux, était son nom, dans les jours d'autrefois.
   Les équipes savantes se sont mises à cataloguer ce qu'elles pouvaient du script étrange trouvé dans l'obscurité de la métropole. Beaucoup de bâtiments et de rues étaient étiquetés d'une manière pas du tout hors de propos dans un hameau terrestre. Il y avait des édifices avec des insignes représentant les poissonniers, les forgerons, les tailleurs, les commerçants et les commerces, tous évidemment depuis longtemps vacant. Ensuite, il y avait des traductions idiosyncratiques. Les érudits se sont penchés sur leur notes pour s'assurer que leurs transcriptions étaient correctes. Des signes annonçant des Magies Mécaniques, des voûtes Aether, les chirurgiens de la mort et les tisserands de mémoire étaient nichés de manière incongrue entre les étalages vantant les boulangers, les banquiers, bijoutiers et bouchers.
   En attendant, après de nombreux débats et recherches, le Conseil cru qu'il avait trouvé une solution à l'énigme vexante de la fissure dimensionnelle vacillante. Après des mois de labeur, à la fois physique et métaphysique, l’effort est allé dans la construction d’un socle en pierre massif et d’une arche, sculpté profondément avec une rune mystique et des sceaux, qu'ils ont construit autour de la déchirure de chaque côté de la faille. Avec leur travail enfin complété, le portail rebelle fût finalement stabilisé. La violation de la Grande Limite était le titre qu'ils ont légué à leur travail merveilleux.
   Comme le temps passait, les premiers explorateurs ont commencé à lentement trouver leurs chemins de retour dans la ville. Une partie de ceux qui s’en étaient retourné étaient chargé de richesses, certains sont revenus avec rien d’autres que des histoires déchirantes, d'autres on entendit
jamais plus parler de nouveau.
   La plus grande des découvertes des premiers explorateurs est venue du groupe qui avait erré le plus loin. Profondément dans les Badlands, les arpenteurs avaient rencontré une ville déserte, quelques cabanes de bois assissent à proximité d'une colline sans herbe, dans le centre de laquelle se trouvé un trou abandonné menant profondément dans la terre sèche et fissurée.
   Ce qu'ils ont découvert au fond de ce terrier a révolutionner cet âge et tout ce qui vient après.    Ce trou était un puits de mines, en quelque sorte, et à son point le plus bas les hommes tombèrent sur un grand trésor de pierres précieuses. Si ce n’avait été que d’ordinaire diamant, opale, ou rubis, ces hommes aurait pu les récupérer gratuitement et faire une confortable retraite en tant que princes de la Terre, mais ce qu'ils avaient réellement découvert était beaucoup plus précieux et terrible qu'ils n'auraient jamais pu imaginer.
   La première idée que ce n'était pas une mine ordinaire est venu quad les hommes s'étaient mis à charger toutes les pierres précieuses qu'ils pourraient éventuellement porter. Un d’entre eux s’était alors aventuré dans une fissure de côté dans l'intérêt d’explorer pour plus de richesses. Je regrette de vous informer maintenant, cher lecteur, qu'il n'a pas survécu très longtemps. Sa pioche, en effet, a provoqué un petit effondrement. Le cri aigu de l'homme a été brusquement coupé éteint par le bruit des débris qui tombent et l'ont écrasé.
   Comme en réponse à son cri de mort, les pierres précieuses en possession des autres hommes de son groupe ont commencées à briller et scintiller brièvement, avant de tomber rapidement en sommeil encore une fois. C'est de cette manière que les deuxièmes découvreurs
de ces pierres ont profité de leur déterrage.
   Quand les gemmes ont été étudiées, il a été découvert que le pouvoir qu'elles détenaient était fini. Comme son énergie éthérique était appauvri, la pierre devenait sombre. Si quelqu'un près de
la pierre devait mourir, cependant, la pierre s'éclaircirait, son énergie s'étant reconstituée. C'était cette découverte macabre qui a fait gagné à ces gemmes leur sobriquet durable: "Soulstone".
   Quand cette bande est revenue à la ville et a présenté ses conclusions au Conseil, ils ont causé un tumulte. Les pierres étaient la source d'énergie que le Conseil cherchait. Leurs serviteurs savants, pour leur part, soulevèrent que des références aux gemmes avait été trouvé dans certaines des premières œuvres traduites.
   Alors que les anciens manuscrits suggéraient une promesse de grande puissance au sein de ces artefacts, ils ont également mis en garde de grand danger.
   Si le Conseil entendait autre chose que la promesse de grand pouvoir, ils ne l'ont certainement pas montré. Les plans étaient établi pour l'excavation à grande échelle de ces gemmes magiques, afin que leur magie puisse être partagée avec le monde (sous
le contrôle serré du Conseil, bien sûr).
   C'était six mois après l'ouverture de la Brèche que le Conseil a pris la décision de partager leurs découvertes avec le reste du monde. Dans une grande déclaration, les testeurs ont révélé qu'ils avaient trouvé une nouvelle source d'énergie quasi-illimitée qui propulserait l'homme et sa civilisation dans un nouvel âge d'or, celui qui avait supposé par la plupart de la population comme étant des mythes et légendes.
   Un appel a été lancé pour que les hommes et les femmes courageux puissent voyager à travers la Brèche dans un autre monde, une terre de danger et d’opportunité, pour aider à sécuriser cette nouvelle ressource pour le bien de toute l'humanité.
   A partir de ce moment, un mot était sur les lèvres de chaque personne sur Terre ...Malifaux.

Hors ligne dellamorte

  • Membre A.G.
  • Amateur de Pierrâme
  • *****
  • Messages: 223
    • Voir le profil
Re : Fluf de TTB
« Réponse #11 le: 29 novembre 2017 à 21:44:47 »
Bonne lecture. La suite demain  ;)

Hors ligne spiff04

  • Amateur de Pierrâme
  • ***
  • Messages: 100
    • Voir le profil
Re : Fluf de TTB
« Réponse #12 le: 29 novembre 2017 à 22:49:55 »
Merci pour tous ça, c'est cool du fluff dans la langue de Molière  8)

Hors ligne captainoliver

  • Totem
  • *
  • Messages: 45
    • Voir le profil
Re : Fluf de TTB
« Réponse #13 le: 30 novembre 2017 à 09:36:27 »
Du fluff en VF.....ho ouiiiiiiiiiiii!!!!!b :)

Hors ligne dellamorte

  • Membre A.G.
  • Amateur de Pierrâme
  • *****
  • Messages: 223
    • Voir le profil
Re : Fluf de TTB
« Réponse #14 le: 01 décembre 2017 à 07:16:51 »
UN NOUVEL ÂGE 1788 à 1796 (2PF-9PF)
   L'annonce du Conseil a choqué le monde.
   Chaque taverne, salon, place de la ville et boudoir bourdonnait de débat. Les brochures et les journaux étaient imprimé en abondance, soit en louant ce nouveau tour des événements comme la grâce salvatrice de la Terre ou le décriant comme l'absolu ruine de l'humanité.
   Diplomates et envoyés des grandes puissances de la Terre sont venu à travers la brèche pour enquêter sur les réclamations du Conseil. On leur a montré les merveilles de Malifaux, séduit par des démonstrations de technologies occultes, et donné une requête claire: envoyez-nous vos citoyens et nous leurs ferons partager avec vous les secrets des Soulstones.

NOUVELLE PROMESSE
   En peu de temps, Malifaux est devenue une métropole prospère capable de rivaliser avec n'importe quelle autre dans l'histoire.
   D'abord par centaines, puis par milliers, les voyageurs ont fait leur chemin vers cette nouvelle terre. Ils dirent qu'à la hauteur du pèlerinage les wagons des trains, les convois, et les caravanes s’étendaient à l’horizon, une foule de pionniers attendant tous leur tour de passer à travers la Brèche.
 Les colonies des Badlands abandonnées les plus proches de Malifaux sont devenu rapidement de prospères villes florissantes du jour au lendemain.
   L'exploitation minière des Soulstones était un travail éreintant. Dans un délai bref, il est devenu évident que toutes les Soulstones  n’avaient pas un rendus égaux. Les plus petites des  Soulstones ne pouvaient pas être utilisé pour aider dans le travail volontaire. Ils étaient broyés et
utilisé comme carburant pour les machines, comme composants alchimiques, ou pour faire des teintures médicinales. Les plus grandes pierres d'âme étaient rares, mais les miracles qu'elles pouvaient effectuer dans les bonnes mains étaient sans précédent.
   Les spécialistes, les sages et les savants ont également afflué depuis la Violation en masse. Un nouveau genre de science s'est épanoui autour de l'étude sur l'utilisation de l'énergie éthérée et de la Soulstones, et les génies et prodiges de l'époque se sont réunis à Malifaux pour expliquer ses causes et en délibérer des ramifications. Ils ont plongé profondément dans les minuties de la mécanique des Soulstones, ont commencé la traduction des œuvres les plus difficiles que les habitants originales avaient laissé derrière eux, et fait de grandes avancés dans le fonctionnement des artefacts Malifauxiens. Cela n'a pas pris longtemps pour que des écoles de pensée distinctes, chacune avec leurs propres modèles et hypothèses, pour expliquer l'étrange se forment tout autour d'eux.
   Une grande découverte d'un étudiant particulièrement intelligent sur les mystères de Malifaux était l'activation de la première Construction. Il y avait beaucoup de débris dans la ville qui ne ressemblait à rien d’autre que des piles d’objets cassés ou de machines inertes. Lorsqu’elles étaient équipé d'une pierre d'âme, cependant, et bricolé avec dans une certaine mesure, il a été découvert que ce qui semblait être des débris communs étaient, en fait, entièrement des merveilles mécaniques fonctionnelles. Beaucoup de machines découvertes de cette manière étaient simples, de minuscules serviteurs ou des répliques mécaniques de différents types de faune. Quelques unes, cependant, étaient de redoutables titans mécaniques capables de brandir un assortiment d'armes vicieux.
   La science sur la Construction, la création et la maintenance était inexacte au mieux, cependant, et de nombreux "Accidents" industrielles attribuables à l'armement mécanique ont été enregistrés dans les premiers jours de leur recherche.
   Le Conseil, pour sa part, a commencé à inviter les artistes de la Terre et les sommités politiques de les rejoindre dans la ville, dans le cadre de leur conception pour faire de Malifaux une métropole florissante pouvant rivaliser avec n'importe laquelle dans le monde. Les puissances de la terre ont envoyé leurs agents pour découvrir les secrets des Soulstones, et avec elle la domination sur leurs rivaux. Avec leur arrivée Malifaux est devenue une ville de patronage et de politique ainsi que de secrets et le subterfuge.